Les mobiles outdoor

Si vous ne voulez pas vous embêter avec une batterie de secours ou qu’il n’existe pas de coque batterie pour votre modèle (comme moi), vous pouvez opter pour l’achat d’un smartphone dit “durci” de rando.

Personnellement j’ai opté pour le MTT Smart Robust. Son prix était raisonnable (240€), l’autonomie de la batterie défiait toute la concurrence et il résiste à la poussière, aux liquides et aux chocs.

J’avais hésité avec le Crosscall Odyssey +, son écran 4″  ainsi que sa version plus récente d’Android m’attirait mais les avis clients concernant sa solidité m’ont refroidi, de plus il est imposant et lourd.

Les marques Crosscall et MTT sont spécialisés dans les smartphones durcis à destination des professionnels et des sportifs.

Il existe une pléiade d’autres smartphone dédiés à l’utilisation outdoor comme le Quechua Phone 5 par Decathlon ou le XCover 3 de Samsung.

Si vous avez un budget de 400€, le Kyocera Torque est fait pour vous ! Il  résiste à TOUT et  le tactile est compatible avec des gants.

Les mobiles classiques

Il reste toutefois d’autres options que les smartphones durcis (qui se monnayent un peu quand même). Après avoir fait le tour de ces derniers, on constate qu’ils ont souvent une vieille version d’Android, peu de mises à jours système et un capteur photo moyen.

Mais alors on fait quoi me direz-vous ??

Des smartphones tout public se voient dotés d’un certain niveau d’étanchéité comme le Alcatel OneTouch Go Play (environ 100€) ou le Motorola Moto G. Il suffit ensuite simplement de s’équiper d’une coque antichoc et vous vous retrouvez avec un smartphone prêt à défier les conditions climatiques (avec en général une meilleure qualité d’appareil photo). Évitez toutefois de partir nager avec…